Distributeur officiel STAR-LINE et INSTEP pour la France et les DOM-TOM

Star-line leader mondial

Panier


panier vide avant commande d'accessoires de twirling
Votre panier est actuellement vide.

Votre compte

Catégories

Lister tous les produits

L'histoire du twirling bâton

 Plusieurs versions différentes existent quant à l'origine de cette discipline que nous appelons aujourd'hui le Twirling. Certains pensent qu'il viendrait des militaires entrainés à lancer leurs armes ou des bâtons lors des défilés, d'autres qu'il serait né en Asie lors de festivals de danses ou encore qu'il remonterait à des temps plus primitifs encore ou des tribus indigènes maniait le bâton lors de cérémonies...

Au temps des premiers rites

La toute première origine du bâton reste méconnue quoiqu'on ait retrouvé dans certains endroits du globe des bas-reliefs représentant des personnages pratiquant la discipline du bâton.

Bien loin des continents européen et américain, les danseurs sacrés des Iles Samoa , d’Arabie ou du Siam pratiquaient le twirling bâton lors de manifestations religieuses, exprimant des messages symboliques souvent à l'aide de sabres, de bâtons de sceptres, de couteaux ou de fusils... Tout ce qui pouvait prolongé le bras dans un mouvement artistique...

Par la suite, le twirling bâton fut pratiqué pendant de nombreuses années aux Etats-Unis alors qu'il restait inconnu en Europe. Son apparition en France voilà un peu plus de 60 ans fut très discrète et rare. Seuls quelques artistes connaissaient la technique et pratiquaient cette discipline.

 

De la majorette à la compétition

Les sources expliquant par qui ou comment le Twirling a vu le jour en tant que discipline sportive sont nombreuses : certains pensent que ce sport viendrait des militaires de l'armée de certains pays qui faisaient tournoyer des fusils pendant les marches. Quand l'armée défilait, un "twirler" de fusil était positionné en tête de défilé; d'autres sources pensent que c'est le commandant américain Millsap's qui créa le "twirling bâton".

Une autre version veut que, bien avant la dernière guerre, une petite fille voulut faire tourbillonner un bâton comme son papa qui faisait partie  d'une fanfare de Fire Brigade (Sapeur pompier). Les batons étant trop lourds, il eût l'idée de confectionner un bâton d'un plus petit diamètre. Ce fût une réussite complète auprès des camarades de la petite fille à ce point qu'ils lui demandèrent un bâton du même modèle. C'est alors qu'apparût un peu plus tard un bâton métallique, léger et creux avec des embouts en caoutchouc.

Peu à peu, de plus en plus de jeunes filles partiquèrent le bâton qui fût adopté par les majorettes et c'est ainsi que naquirent de grandes championnes.

Bien qu'il semble "visuellement" que le Twirling Bâton soit issu des majorettes, il s'en distingue par son aspect sportif et compétitif, tout en y intégrant l'art de la danse. Il est donc ainsi plus proche de la gymnastique rythmique et sportive (GRS) et du patinage artistique que des ravissantes majorettes !

 

De continent en continent

  • Depuis qu'elle existe aux Etats-Unis, cette discipline est enseignée dans les écoles et les collèges où se déroulent des championnats universitaires. Les grands champions américains devenus professionnels, qui se produisirent en Europe, ne furent pas très nombreux malgré un public attentif et stupéfait par leur virtuosité.
    Parmi ceux-ci, on retrouve les noms de Benny Shirtzinger, Bill Finch, qui se présenta au public européen de 1950 à l'Empire Theater de Glasgow, Guy Alan, et enfin un autre Norman Crider qui enthousiasma les spectateurs de Londres en Décembre 1961.
  • A la fin de la guerre, occupés par l'armée américaine, les japonais ont adopté le twirling et cette discipline est aujourd'hui enseignée dans les universités au Japon. Pourtant, on pratiquait depuis longtemps déjà dans ce pays, le Trident : un long bâton de bois terminé par une fourche qui rappelle de très très près la technique du bâton.
  • L'Australie a elle aussi deux écoles spécialisées à ADELAIDE et SYDNEY.
  • En Europe, la France reste le premier pays du Twirling bâton. En 1956, Pierre Bel, jongleur professionnel international découvre aux U.S.A le Twirling bâton. Il fait ensuite partager sa passion pour ce sport aux français et, dès 1968, on voit apparaître les premiers championnats de France de Twirling. A son décès en 1980, un Open international a été créé en son honneur.

    Chaque année la technique du maniement du baton devient de plus en plus difficile et le twirliing s'affirme désormais comme un sport à part entière.