Distributeur officiel STAR-LINE et INSTEP pour la France et les DOM-TOM

Star-line leader mondial

Panier


panier vide avant commande d'accessoires de twirling
Votre panier est actuellement vide.

Votre compte

Promotions

Bâton Super Star tige 9mm
Bâton Super Star tige 9mm
41.86 €
37.50 €


Bâton Starlet tige 9mm
Bâton Starlet tige 9mm
32.85 €
28.95 €


Modèle Maxi Pom's Americain - la paire -
Modèle Maxi Pom's Americain - la paire -
45.15 €
32.11 €


Bâton Venus tige 9mm
Bâton Venus tige 9mm
39.00 €
34.50 €


Bi-semelles professionnelles NOIR
Bi-semelles professionnelles NOIR
45.00 €
40.00 €


Catégories

Lister tous les produits
La compétition de twirling : le bâton d'or
Mon premier bâton d'or

Cette année, au mois de Février, s'est déroulé la 41ème édition du bâton d’or ! Tous les meilleurs de la discipline se sont réunis a Nevers pour affronter le stress, les juges en cette épreuve si difficile de la finale du Bâton d'Or !

Un peu d'histoire...

La première à avoir obtenu le bâton d’or est Françoise Veuillez en 1976.

Au sein de son équipe les « Holiday Twirling Dance », elle a enchaîné les concours pompons et a fait de la danse et de la NBTA son quotidien et le bonheur de sa jeunesse. L’équipe a même terminé championne d'Europe en Espagne en 1986.

Mais c’est en tout 40 champions que nous pouvons compter et autant d’expériences et de ressentis que de personnes.

Voici quelques témoignages de championnes en titre pour essayer de ressentir l’émotion de ce jour si particulier...

twirling

 
La récompense la plus convoitée

Il y a 10 ans jour pour jour je remportais la récompense la plus convoitée : le 31 ème bâton d’or !!! Une finale entourée de copines qui marqua indéniablement le début d'une nouvelle carrière !!! »...

« 13 ans de travail acharné » « Merci à tout le monde pour ce constat qui me donne toujours autant le sourire merci encore pour mon dernier passage en danse solo qui resté gravé dans mon cœur ! Bien évidement merci à Christine car cette année-là nous avons passé énormément d'heures dans le gymnase merci à NBTA de m'avoir permis de rencontré tant de professeurs différents qui m'ont aidé à m'épanouir.
Enfin merci à ma maman .... d'avoir séché mes larmes et de n'avoir jamais douté de moi ! Je t'aime »

Stéphanie Deroche, 31 ème championne du bâton d’Or

 
Ce trophée était un rêve !

« Alors j'ai gagné le bâton d'or en 2010 lors de ma deuxième année junior, j'avais 16ans.»

« Je pratique le twirling depuis l'âge de 6 ans et gagner ce trophée était un rêve depuis toute petite.

Je l'ai gagné lors de ma participation à ma deuxième finale de ce trophée. Nous étions 3 juniors, 3seniors et un garçon senior. Le moment où ils annoncent le gagnant a été un très beau souvenir. En effet, c'était une finale très serrée avec de très belles prestations donc personne ne savait qui allait le gagner.

Lorsqu'ils annoncent mon nom je n'y croyais pas, c'était l'aboutissement d'un rêve grâce à des heures et de heures de travail passées dans les gymnases. C'est une émotion très forte on ne réalise pas sur le moment et d'ailleurs on met beaucoup de temps à le comprendre, tout le monde vous saute dessus et est content pour vous. C'est tout simplement magique.
Et j'ai donc avec ce bâton d'or gagné un voyage aux Etats-Unis pour aller participer à une compétition que je n'ai toujours pas fait d'ailleurs.»

Sonia pires matéo

 
Des souvenirs encrés dans ma mémoire

"Le twirling a pris une grande place dans ma jeunesse: ce sont des souvenirs encrés dans ma mémoire pour la vie. Tout d'abord parce que mes parents étaient toujours à mes côtés pour m'encourager et surtout pour m'emmener et me pousser quand les cours de twirling, de claquettes, de danse classique et de danse moderne me prenaient beaucoup de temps alors comme j'étais jeune quelquefois ma mère devait me booster pour les entraînements qui s'enchaînaient après l'école !!

Grâce à ça j'ai les meilleurs souvenirs qu'une jeune fille peut espérer !! L'adrénaline des concours, la joie de défiler dans les plus beaux corsos fleuris les jours de fêtes ou encore l'immense plaisir de partager avec mes filles les spectacles que l'on présentait partout. Je pourrais en dire encore et encore mais je vais juste finir en remercient Pierre bel qui a découvert mon don et à sa fille avec qui j'ai fait un bon bout de chemin et encore aujourd'hui malgré le temps qui passe ce que l'on a vécu les uns avec les autres ne s'oubliera jamais !!

N’oubliez pas les filles qui font ce sport avec les voyages, les amitiés, les déceptions quelquefois ne baissez jamais les bras car vous vous construisez vos meilleurs souvenirs pour demain et surtout merci à tous ceux et celles qui ont été à mes côtés pendant ces 30ans de bonheurs."

Françoise Veuillez

 
Quel moment ce bâton d'or !

 

J'ai débuté le Twirling à l'âge de 10 ans. J'ai tout de suite été une élève assidue.

Lorsque j'ai gagné le Bâton d'or en 1985, j'avais 14 ans passés, je n'étais pas encore au top top et je me souviens que d'enchaîner le 1 et les 2 bâtons avait été très éprouvant ! Mais waouh ! C'était moi ! Et j'allais partir aux États-Unis moi la petite marseillaise, je n'en revenais pas !!!

Je n'ai pas pratiqué le twirling de nombreuses années, 10ans à peine, mais 10 ans de travail acharné à passer un nombre d'heures incalculables dans les gymnases au détriment parfois de mes études mais cela m'était égal,

le twirling était alors pour moi plus qu'un sport c'était ma VIE.

Ce sont 10 ans que je ne pourrai jamais oublier, 10 ans qui m'ont fait vibrer et qui m'ont permis de rencontrer des personnes formidables car le monde du twirling est une grande famille.

J'ai pu en avoir la confirmation au 40ème Bâton d'or ! QUEL MOMENT D'ÉMOTION !!!

Alors ça doit vous paraître aberrant que je me sois éclipsée et que je ne fasse plus partie de cette famille ?

Je vous suis de loin, je m'informe grâce à ma prof, mon amie, avec qui je partage vos prouesses lors de nos déjeuners ou quand vous partagez vos vidéos sur les réseaux sociaux ou autres.

J'ai toujours la gorge serrée lorsque je visionne de belles prestations et quand je parle de twirling l'émotion l'emporte toujours car le twirling sera toujours une partie de moi.

J'y suis arrivée à force de travail certes, mais grâce aussi au soutien inconditionnel de mes parents, ils ont tout donné pour que je réussisse. Et Christine qui a cru aussi en moi et ses doutes parfois qui ont fait de moi celle que j'étais ; merci à elle.

Merci à vous pour tout ce que vous nous faites partager, continuez ainsi.
Je vous embrasse tous.

Valerie Cadéac - Scola